Cncph : ses 1ères universités d'été sur le handicap fin août

Première en France ! Des universités d'été de l'inclusion. Trois jours pour débattre des grandes questions de société liées au handicap. Organisées par le Cncph, ouvertes à tous, elles sont à suivre en ligne du 24 au 26 août 2020.

• Par

Thèmes :

Commentaires0 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Illustration article

Fin d'été studieux pour les 160 membres du Cncph (Conseil national consultatif des personnes handicapées)… et les autres. C'est une première en France. Du 24 au 26 août, auront lieu les « universités d'été de la conception universelle et de l'inclusion », en ligne et à Paris (7ème). La participation est gratuite et l'inscription obligatoire. Des dizaines de conférences, de tables-rondes, de débats… Quelques exemples : « Le télétravail : activateur d'inclusion ? », « En finir avec les lois spécifiques aux handicaps ? », « Faut-il des quotas de personnes handicapées à la télé » ou encore « La violence faite aux femmes ».


Quels objectifs ?

« Nous avons voulu ce projet avec le comité de gouvernance et les commissions du Cncph pour plusieurs raisons, confie Jérémie Boroy, son président depuis janvier 2020 (articles en lien ci-dessous). D'abord, pour prendre le temps de nous (re)former à des sujets essentiels et nécessaires à notre mission de suivi des textes ». Pour cela, des commissions vont animer des ateliers « mode d'emploi ». Ils porteront, par exemple, sur la convention internationale relative aux droits des personnes handicapées ou encore sur la réforme de l'obligation d'emploi des actifs handicapés. « Nous devons être incollables sur ces sujets ! », assure Jérémie Boroy.

Mission : parler à la société

Autre mission : prendre le temps d'échanger et de réfléchir sans la contrainte du calendrier tout au long de l'année lors des séances plénières. Ce rendez-vous promet des entretiens avec des personnalités et des tables rondes afin de pouvoir échanger avec des acteurs de la société civile, pas nécessairement des experts des questions liées aux handicaps, « parce que nous devons aussi et surtout nous ouvrir et parler avec la société toute entière, nous y tenons beaucoup », ajoute-t-il. Les échanges porteront, notamment, sur l'engagement des jeunes, les conditions de la participation de tous au débat public ou encore sur la définition de l'autonomie financière des personnes dites « handicapées' ».

Un débat chaque jour

Un grand débat chaque jour est également prévu : le premier sur le projet de 5ème branche, le deuxième sur la promesse d'une « société inclusive » et un troisième, dont Jérémie Boroy dit « attendre beaucoup », « le Cncph est-il une chambre d'enregistrement ? ». Parce que, selon lui, « il est important de pouvoir nous remettre régulièrement en question et de nous interroger sur nos objectifs. Si le programme est intense et studieux, ces universités d'été doivent avant tout nous permettre de continuer à faire connaissance entre nous et avec la société. »

Des personnalités au RV

L'athlète Marie-Amélie Le Fur, présidente du comité paralympique et sportif français, viendra témoigner. Le Premier ministre Jean Castex, ainsi que Sophie Cluzel, secrétaire d'État chargée des Personnes handicapées, Brigitte Bourguignon, ministre déléguée à l'Autonomie, et Adrien Taquet, secrétaire d'État chargé de l'Enfance et des Familles, seront présents. D'autres ministres, parlementaires et autres élus contribueront également aux échanges. Le président du Conseil supérieur de l'audiovisuel, Roch-Olivier Maistre, et le président de l'Arcep, Sébastien Soriano, ont accepté de croiser la présentation de leurs rapports accessibilité respectifs, avec la participation de Salwa Toko, présidente du Conseil national du numérique, puisque, selon Jérémie Boroy, « nous sommes convaincus que le partenariat entre les acteurs du numérique et ceux de l'audiovisuel sont un tremplin pour l'accessibilité ! ». Pour ces trois jours, il promet d'ailleurs une « accessibilité soignée » : transcription simultanée, interprétation des échanges en langue des signes française (LSF) et codage en langue française parlée complétée (LfPC).

A suivre en live

Afin d'inviter le plus grand nombre de participants à suivre ces débats et à s'intéresser à ces questions de société, ces rencontres seront retransmises en direct sur le site cncph.fr/ue2020 (lien ci-dessous) et sur les réseaux sociaux.

- Lundi 24 de 13h30 à 19h30 : en ligne, ouvert à tous
- Mardi 25 de 9h30 à 19h30 : en ligne, ouvert à tous
- Mercredi 26 de 9h30 à 19h30 : en ligne, ouvert à tous, et en présentiel à Paris 7ème pour les membres du Cncph.

Les inscriptions sont ouvertes pour découvrir le programme régulièrement mis à jour (noms des intervenants dévoilés jusqu'au dernier moment), recevoir les informations pratiques et suivre les débats. Les échanges feront l'objet d'une synthèse qui sera diffusée et enrichira les chantiers à venir.

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Handicap.fr vous suggère aussi...
0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.