Collectif Handicaps : 47 asso militent d'une même voix?

Exit le Comité d'entente, bienvenue au Collectif Handicaps. Objectif ? 47 asso du champ du handicap se réunissent pour militer et porter leurs revendications d'une seule voix. L'union fera-t-elle la force?

28 janvier 2020 • Par

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Illustration article

A mi-chemin entre la nouvelle mandature du CNCPH (Conseil national consultatif des personnes handicapées) (22 janvier) et la Conférence nationale du handicap (CNH) à l'Elysée (11 février), une nouvelle voix promet de se faire entendre dans l'univers du handicap. Une voix qui en compte en réalité 47, le nombre d'associations réunies au sein du Collectif Handicaps, dont 12 composent son Comité exécutif. Handicaps avec un « s » qui atteste de la diversité de ses membres (liste en fin d'article) : autisme, dys, mucoviscidose, handicap moteur, trisomie 21... Le 17 janvier 2020, son président a été désigné : Arnaud de Broca, longtemps secrétaire général de la Fnath (Fédération des accidentés) mais qui n'a désormais aucun mandat dans les associations membres du Collectif.

La vitesse supérieure

Objectif de cette nouvelle coalition inter-associative ? « S'unir pour défendre les droits des personnes en situation de handicap et de leurs familles auprès des décideurs politiques et militer pour une société inclusive, solidaire, juste et équitable. » Le collectif assure représenter « 12 millions de personnes en situation de handicap et 11 millions d'aidants ». Exit donc le Comité d'entente qui, depuis 1982, agissait sur ce terrain mais de façon « informelle ». « Au regard du contexte actuel de transformation de la société, leur mobilisation doit être plus forte, plus visible et plus engagée », précise le Collectif qui assure devenir « LE porte-parole des personnes en situation de handicap » et être « opérationnel dès aujourd'hui ».

Les chantiers 2020

Quels engagements en 2020 ? Il promet un agenda « très chargé » : Conférence nationale du handicap à mi-mandat du président Emmanuel Macron, concertation autour du revenu universel d'activité, réforme des retraites, projet de loi grand âge et autonomie... Au premier rang de ses combats, le Collectif Handicaps réaffirme sa position de refuser toute « fusion - absorption » de l'Allocation aux adultes handicapés (AAH) dans le revenu universel d'activité (RUA) pensé en référence à la valeur travail (article en lien ci-dessous). « Sous prétexte de simplification administrative, les allocataires de l'AAH seraient pénalisés, argumente-t-il. Une aberration quand on sait que deux allocataires de l'AAH sur 10 seulement ont accès à une activité professionnelle et que la totalité des allocataires ont un taux d'incapacité reconnu par les MDPH (Maisons départementales des personnes handicapées). » Il ajoute : « Une telle évolution amènerait à 'détruire' l'AAH, droit fondamental acquis depuis 1975 ».

Le Collectif Handicaps vient également de transmettre au gouvernement et aux parlementaires des propositions d'amendements au projet de loi de réforme des retraites afin, par exemple, de faciliter la retraite progressive pour les travailleurs handicapés, d'adapter le coefficient d'ajustement pour les personnes handicapées et les aidants ou bien encore de majorer les points, en particulier pour les aidants ou les jeunes handicapés.

Capitaliser sur l'expertise

Il aura l'occasion de faire entendre ses doléances lors de la CNH, attendant des « engagements forts des pouvoirs publics, notamment au sujet de la compensation ou encore du fonctionnement des MDPH ». « La France était à peu près le seul pays en Europe sans confédération comme celle-là », a Twitté Vincent Lochmann, personne qualifiée au sein du CNCPH. De son côté, Malika Boubekeur, conseillère nationale compensation/autonomie APF France handicap, se satisfait de cette « capitalisation d'expertises de vie, juridiques et de pratiques de terrain » jugées « uniques », vantant un « acteur incontournable et indispensable à toute réflexion et élaboration politiques du handicap ». Cette union fraternelle fera-t-elle la force ? A suivre...

Les 47 associations

AFH, AFM-Téléthon, Alliance Maladies Rares, ANCC, ANECAMPS, AIRe, ANPEA, ANPEDA, ANPSA, APF France handicap, ASBH, Autisme France, Bucodes France, CESAP, CFHE, CFPSAA, CHEOPS, CLAPEAHA, Droit au Savoir, Eucrea France, Entraide Universitaire, FAGERH, Fédération APAJH, Fédération Générale des PEP, FFAIMC, FFDys, Fédération Française Sésame Autisme, FISAF, FNAF, FNATH, FNASEPH, France Acouphènes, GIHP National, GPF, HyperSupers - TDAH France, LADAPT, Mutuelle Intégrance, Santé Mentale France, UNAPH, TRISOMIE 21 France, UNAFAM, UNAFTC, Unanimes, UNAPEI, UNIOPSS, Vaincre la Mucoviscidose.

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"

Commentaires14 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Handicap.fr vous suggère aussi...
14 commentaires

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.