Confinement : un programme de soutien parental en ligne

Besoin d'aide pour gérer des tensions intrafamiliales potentiellement exacerbées en période de confinement ? Le programme Triple P propose un soutien à la parentalité en ligne aux familles concernées par le handicap qui se sentent désarmées.

• Par

Thèmes :

Commentaires0 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Illustration article

Le confinement met à l'épreuve toutes les familles. Parmi elles, certains parents d'enfants handicapés, dont les troubles peuvent être aggravés en cette période de crise sanitaire. Pour répondre à ces difficultés, les secrétaires d'Etat au Handicap et à la Protection de l'enfance, Sophie Cluzel et Adrien Taquet, ainsi que Claire Compagnon, déléguée interministérielle Autisme et troubles du neuro-développement les invitent à expérimenter « Triple P », un programme de soutien à la parentalité en ligne. L'objectif : renforcer les compétences des parents via huit modules pratiques. Au programme : démonstrations vidéo de comportements à adopter et d'activités à proposer.

Gérer les débordements, diminuer le stress

« Triple P » comme Pratiques Parentales Positives ! Ce programme a notamment pour ambition d'accompagner les parents pour gérer les « comportements inappropriés sans avoir à crier, hurler ni menacer », faire face à la « désobéissance », enseigner de nouvelles compétences à son enfant pour accroître sa confiance en lui et son indépendance ou encore diminuer le stress lors des courses. Leitmotiv : « Si les règles de confinement ont été allégées pour certaines personnes handicapées, tous les débordements n'ont pas cessé, mettant à mal des parents qui n'ont pas toujours les bonnes méthodes et les bons mots pour abaisser le niveau de tension », explique les trois initiateurs. A noter que ces difficultés se retrouvent également dans les familles qui bénéficient d'une aide éducative à domicile judiciaire ou administrative (AEMO, AED) dans la mesure où les interventions des professionnels de la protection de l'enfance ne peuvent s'organiser dans les mêmes conditions et avec la même régularité. Pour rappel, environ 25 % des enfants accueillis à l'Aide sociale à l'enfance (Ase) sont en situation de handicap, principalement psychique.

Egalement pour les pro

Ce dispositif, validé par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), et les Nations unies, s'adresse également aux professionnels en quête de solutions innovantes pour accompagner ces familles. Par ailleurs, il vient compléter le plan d'actions de soutien à la parentalité lancé par Adrien Taquet en lien avec la Caisse nationale d'allocations familiales (CNAF), qui contient également la création d'un fonds de soutien aux associations et le lancement d'un centre de loisirs en ligne.

Intéressés ? Le gouvernement affirme avoir obtenu la gratuité de ce programme jusqu'au 11 mai 2020, date présumée du début du déconfinement, pour tous les parents qui souhaitent y prendre part. Après cette date, ceux étant déjà inscrits pourront terminer le cursus, les autres devront générer un abonnement payant.

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Cassandre Rogeret, journaliste Handicap.fr"

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Handicap.fr vous suggère aussi...
0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.