Google maps repère 15 M de commerces accessibles en fauteuil

Google maps annonce le renforcement de sa fonctionnalité dédiée au repérage des commerces et sites accessibles. Une option indispensable pour 130 millions de personnes en fauteuil dans le monde mais qui n'est pas encore dispo en France.

• Par

Thèmes :

Commentaires0 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Illustration article

Comment satisfaire 130 millions d'utilisateurs en fauteuil roulant à travers le monde ? Google Maps ne se limite pas à proposer des plans et itinéraires et s'enrichit de nouvelles fonctionnalités.

Pas encore dispo en France

Depuis fin 2016, l'appli propose des indications sur les sites accessibles en fauteuil roulant : accès, places de parking, toilettes, espaces dédiés dans un restaurant (article en lien ci-dessous). Pour ce faire, il capitalise sur les retours d'expérience des usagers, appelés « local guides », à travers les questions que l'on reçoit parfois sur son mobile après s'être rendu dans un lieu public, mais compte aussi sur la contribution des commerçants. Le 21 mai 2020, à l'occasion de la Journée mondiale de l'accessibilité, l'appli consolide cette fonction « accessible places ». Lorsqu'elle est activée, une icône de fauteuil roulant apparaît sous les adresses sélectionnées. Quinze millions de sites et commerces sont désormais recensés, nombre qui a doublé depuis son lancement. Cette fonctionnalité est, pour le moment, disponible en Australie, au Japon, au Royaume-Uni et aux États-Unis. La mise à jour doit être progressivement déployée partout dans le monde, sur iOS et Android mais elle n'est toujours pas disponible en France. De son côté, le gouvernement français a annoncé en février 2020 sa volonté de développer sa propre application collaborative pour identifier les lieux accessibles aux fauteuils roulants, qui devrait voir le jour en 2022.

Et dans les transports en commun ?

Depuis mars 2018, Google maps propose également une fonctionnalité pour planifier un itinéraire en transport en commun accessible (article en lien ci-dessous). Une belle idée mais, dans la réalité, compliqué d'arriver à bon port... La fonction prévient en effet que « les itinéraires proposés peuvent ne pas toujours tenir compte des conditions réelles ». Approximation confirmée après test sur des trajets qui ne sont, en effet, pas du tout adaptés. A quoi bon, dans ce cas ? Heureusement, en France, la récente loi d'orientation des mobilités, dans sa dernière ligne droite, promet des mesures en ce sens (article en lien ci-dessous). Elle instaure, entre autres, l'obligation de créer une base de données sur l'accessibilité des réseaux de transport et de la voirie autour des arrêts de bus et de la mettre à disposition sur tous les supports : en légende sur les plans de réseau ou de lignes, les guides horaires, les fiches horaires, le site Internet, voire dans les calculateurs d'itinéraires. La loi prévoit également une base de données sur les balises numériques présentes dans l'espace public et les réseaux de transport afin d'alimenter les GPS piétons permettant d'améliorer leur précision géographique et de proposer de la signalétique et du guidage pour les personnes aveugles et malvoyantes.

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Handicap.fr vous suggère aussi...
0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.