Paris 2024 : 45 000 volontaires via un recrutement inclusif

Paris 2024 va mobiliser 45 000 volontaires. L'organisation promet d'aller particulièrement à la rencontre des personnes en situation de handicap, s'engageant à prendre en compte l'ensemble de leurs besoins. Ouverture des candidatures en mars 2023.

• Par

Thèmes :

Commentaires1 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Illustration article

45 000 volontaires mobilisés pour « contribuer à la réussite » des Jeux de Paris 2024, dans toute la France ! Le programme de recrutement est dévoilé le 18 octobre 2022. Les candidats (attention, ce sont des postes non rémunérés) pourront postuler à partir de mars 2023 (pour une période 6 à 8 semaines), à l'ouverture de la plateforme de candidature. Il faudra alors remplir un questionnaire en ligne qui « prendra entre 30 et 45 minutes ». Ceux qui souhaitent s'engager dans cette aventure peuvent déjà retrouver les conditions d'éligibilité sur le site Paris 2024 volontaires.  

En pratique

Le comité d'organisation assure que ce programme est 100 % ouvert et accessible à tous les profils pour les personnes qui auront plus de 18 ans au 1er janvier 2024 (quelques exceptions sont néanmoins prévues pour les 16 ans et plus, par exemple les ramasseurs de balles). Deux conditions cependant : parler au moins le français ou l'anglais et être mobilisable pendant toute la durée des Jeux, soit 10 jours minimum. Les offres de mission seront envoyées aux candidats retenus à l'automne 2023. Les sélectionnés bénéficieront ensuite de formations pour se préparer au mieux. Rappelons les dates des Jeux : olympiques du 26 juillet au 11 août et paralympiques du 28 août au 8 septembre.

Et les volontaires en situation de handicap ?

Paris 2024 promet qu'il ira « tout particulièrement à la rencontre des personnes en situation de handicap », s'engageant  à « prendre en compte l'ensemble des besoins en accessibilité et en accompagnement ». « Dans cette démarche, nous nous assurons aussi que le handicap ne soit pas une barrière à l'accès à ce rôle crucial », a insisté Amélie Oudéa-Castéra, ministre des Sports, qui se dit « pleinement mobilisée avec de grandes associations ».

L'Etat a lancé en décembre 2019 une initiative visant à former 3 000 bénévoles en situation de handicap pour les événements sportifs internationaux. Pour atteindre cet objectif, il a mené des actions ciblées avec plusieurs acteurs, et notamment la Fédération française handisport (FFH), afin de pré-identifier, d'accompagner et de former ces candidats. « Notre souhait est que l'ensemble de nos adhérents puissent participer à l'aventure de Paris 2024, quelle que soit leur singularité », explique Guislaine Westelynck, présidente de la FFH. De son côté, en juin 2022, APF France handicap s'est mobilisée pour recruter 300 volontaires (article en lien ci-dessous). Les personnes identifiées dans ce cadre auront la possibilité de déposer leur candidature en avant-première.

Quelles missions, quelles villes ?

Les 45 000 bénévoles seront répartis sur l'ensemble des sites officiels, une quarantaine au total : lieux de compétition, village des athlètes, centre des medias, sites d'entraînement ou encore dans les gares et aéroports. Trois grandes missions ont été définies : au service de la qualité de l'expérience vécue par tous les acteurs des Jeux, au service de la performance sportive et pour fluidifier et faciliter l'organisation. Pour les Jeux olympiques, les propositions ne se limitent pas à Paris puisque des missions seront proposées en Ile-de-France, à Bordeaux, Châteauroux, Lille, Lyon, Marseille, Nantes, Nice, Saint-Etienne et même Tahiti. Pour les Jeux paralympiques : Ile-de-France et Châteauroux.


© Dossier de presse volontaires Paris 2024

Partager sur :
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"

Commentaires1 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Handicap.fr vous suggère aussi...
1 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.