Recrutement service à la personne : Pôle emploi se mobilise

Un million, c'est le nombre de personnes à recruter d'ici 2030 pour répondre aux besoins du secteur des services à la personne et des ménages, selon la fédération dédiée. Pour ce faire, elle signe une convention avec Pôle emploi pour 2022-2025.

• Par

Thèmes :

Commentaires0 Réagissez à cet article
Illustration article

Les aides à domicile et ménagères figurent dans le top 10 des métiers où le taux de difficulté de recrutement est le plus élevé, selon Brice Alzon, président de la Fédération du service aux particuliers (FESP). Ce dernier alerte depuis plusieurs mois sur « l'urgence et la nécessité » de recruter un million de personnes d'ici 2030. « Il manque aujourd'hui 100 000 personnes pour répondre aux besoins immédiats, dont 50 000 pour le maintien à domicile, 30 000 pour la petite enfance et 20 000 pour l'entretien du cadre de vie », argue-t-il. Face à ce constat, la FESP a signé, le 13 décembre 2022, une convention d'engagement avec Pôle Emploi sur la période 2022-2025.

SAP : accroissement des demandes

Selon l'enquête menée par Pôle Emploi en 2022 sur les besoins en main-d'œuvre, les services aux particuliers constituent le premier secteur recruteur avec 37,6 % de l'ensemble des intentions d'embauche, soit 1 144 000 projets (+11 % par rapport à 2021). Cette hausse s'explique notamment par le vieillissement de la population française qui « implique un accompagnement de plus en plus important des personnes âgées, fragiles et handicapées souhaitant, pour la plupart, vieillir à domicile », constate la première fédération des services à la personne. « A terme, plus de 16 millions de retraités seront concernés », estime-t-elle, mentionnant également les « besoins croissants des familles notamment pour leur permettre de concilier leurs vies personnelle et professionnelle ».

L'avance immédiate du crédit d'impôt en appui

Selon la FESP, la mise en place de l'avance immédiate du crédit d'impôt, qu'elle a co-créé avec les pouvoirs publics, « va permettre d'accompagner cette augmentation de la demande ». Lancé en juin 2022, ce dispositif, vise à permettre aux consommateurs de SAP d'obtenir de manière instantanée le crédit d'impôt qu'ils perçoivent actuellement l'année suivante (article complet en lien ci-dessous). Objectifs : « enrayer le travail non déclaré en rendant financièrement accessibles les prestations réalisées par des structures spécialisées et ainsi dynamiser la consommation de ces activités ».

Susciter des vocations et accompagner les entreprises

Dans ce contexte, cette convention-cadre sera déployée sur l'ensemble du territoire, via notamment les référents territoriaux de la FESP, afin de renforcer les liens avec le réseau de Pôle Emploi et susciter des vocations auprès des personnes en recherche d'emploi. Outre la promotion des métiers et des formations des services à la personne, elle vise à « renforcer les démarches inclusives et accompagner les dirigeants du secteur à faire évoluer leurs pratiques de recrutement » mais aussi à les « conseiller sur l'accès aux dispositifs de Pôle Emploi ». Elle tend également à « expérimenter de nouvelles approches sur-mesure en matière de recrutement, d'insertion et de formation au niveau local ».

Partager sur :
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Cassandre Rogeret, journaliste Handicap.fr"

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.