Revenu universel : "L'AAH demeurera ! ", assure Macron

"L'Allocation adulte handicapé demeurera ! Elle ne sera jamais transformée, diluée ni supprimée au bénéficie du futur revenu universel d'activité", assure Emmanuel Macron lors de la 5e CNH. Les asso se disent satisfaites de cette clarification.

• Par

Thèmes :

Commentaires4 Réagissez à cet article
Illustration article

L'allocation aux adultes handicapés (AAH), actuellement versée à 1,2 million de personnes, ne sera "jamais transformée, diluée ni supprimée" au bénéfice du futur revenu universel d'activité (RUA) qui doit fusionner plusieurs allocations, a affirmé ce 11 février 2020, Emmanuel Macron, lors d'un discours à l'Elysée, à l'occasion de la Conférence nationale du handicap, répondant ainsi aux inquiétudes des associations. "Je vais être ici très clair, ça n'arrivera pas. Et donc l'AAH demeurera", a insisté le président.

Associations satisfaites

Quatre associations de défense des personnes handicapées avaient claqué la porte, la semaine dernière, de la concertation gouvernementale sur le RUA, pour marquer leur refus de voir l'AAH intégrée dans ce dispositif. Le RUA, qui pourrait concerner près de 15 millions de personnes à l'horizon 2023, doit intégrer au minimum les actuels RSA, prime d'activité et allocations logement. Mais aussi, potentiellement, d'autres prestations, parmi lesquelles le minimum vieillesse et l'AAH, selon les hypothèses évoquées jusqu'à présent par le gouvernement. Désormais, "il est très important que l'ensemble des associations soient présentes autour de la table pour définir le RUA, car il touche aussi des personnes en situation de handicap qui ne sont pas forcément bénéficiaires de l'AAH mais ont une activité adaptée, partielle, et il faut qu'on prenne en compte leur situation quand on définit" le RUA, a encore détaillé le président.

Interrogé par l'AFP, le président de l'association APF France Handicap, Alain Rochon, s'est félicité de cette clarification. "Le discours est parfaitement clair, je pense que les éléments sont réunis (...) pour revenir à la table des négociations sur cette base", a-t-il commenté.

Partager sur :
« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2020) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

Commentaires4 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr vous suggère aussi...
4 commentaires

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.