Ukraine : frappes sur un centre pour personnes handicapées

Un établissement pour personnes handicapées a été touché le 11 mars 2022 par des frappes russes, près de Kharkiv, dans l'Est de l'Ukraine, sans toutefois faire de victimes selon un premier bilan des services d'urgence.

• Par

Thèmes :

Commentaires0 Réagissez à cet article
Illustration article

"L'ennemi a frappé aujourd'hui un établissement spécialisé pour personnes handicapées près d'Oskil", a indiqué sur Telegram le responsable de l'administration régionale, Oleh Sinegoubov. Il a précisé que 330 personnes, dont 10 sont en fauteuil roulant et 50 à mobilité réduite, se trouvaient sur les lieux au moment de l'attaque. Soixante-treize personnes ont pu être évacuées, a-t-il ajouté. "Heureusement, il n'y a pas de victimes", ont indiqué un peu plus tard les secours ukrainiens, en précisant que "les charpentes du bâtiment ont été détruites au niveau des 2e et 3e étages".

Attaque brutale contre des civils

"Les Russes ont de nouveau mené une attaque brutale contre des civils", a déploré M. Sinegoubov. "C'est un crime de guerre contre des civils, un génocide de la nation ukrainienne!", a-t-il fustigé sur sa chaîne Telegram. Ce bombardement intervient deux jours après des frappes aériennes qui ont touché un hôpital pédiatrique et une maternité à Marioupol, port assiégé du Sud de l'Ukraine. Ces frappes, qui ont suscité une vague d'indignation à travers le monde, ont fait trois morts dont une fillette et de nombreux blessés. Selon M. Sinegoubov, l'armée russe "n'a d'autre choix que d'attaquer cyniquement la population civile" face à la résistance de l'armée ukrainienne, après plus de deux semaines de combats.

Partager sur :
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2022) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.