Le handicap c'est quoi ?

Résumé : Si pour une grande majorité de personnes la vision du handicap reste aujourd'hui très stigmatisée, il faut savoir que la notion de handicap a beaucoup évoluée au fil du temps et fait référence à de nombreuses formes de déficiences.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Définition

De manière générale, le terme handicap désigne l'incapacité d'une personne à vivre et à agir dans son environnement en raison de déficiences physiques, mentales, ou sensorielles. Il se traduit la plupart du temps par des difficultés de déplacement, d'expression ou de compréhension chez la personne atteinte.

L'origine du terme

Le mot « handicap » vient du terme anglais « hand in cap » (la main dans le chapeau), en référence à un jeu pratiqué au XVIème siècle en Grande-Bretagne qui consiste à échanger des biens à l'aveugle dont la valeur est contrôlée par un arbitre qui assure l'égalité des chances entre les joueurs. Cet anglicisme a ensuite engendré le substantif « handicapé » qui apparait officiellement dans les textes de loi français en 1957, le plus souvent accolé au mot « travailleur », puis poursuit sa métamorphose en se déclinant en « personne handicapée ».

Par la suite, il s'est appliqué au monde de l'hippisme pour désigner la volonté d'imposer des difficultés supplémentaires aux meilleurs jockeys afin de, encore une fois, rétablir l'équilibre des chances entre les concurrents.

La notion de handicap à partir de 1980

C'est seulement à partir de 1980, que le terme Handicap est associé aux individus dans l'incapacité d'assurer un rôle et une vie sociale normaux du fait de déficience(s). L'OMS y a ensuite rajouté l'aspect social que cela implique, afin de mieux prendre en compte les facteurs environnementaux. Car ce qui créé la situation de handicap au final, c'est bien un environnement inadapté et non plus la déficience elle-même. C'est pourquoi aujourd'hui nous parlons de « personne en situation de handicap ».
Cette dimension sociale et environnementale du handicap sera confirmée et officialisée en 2005 avec la loi « pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées ».

Les différentes formes de handicap

On distingue aujourd'hui 5 grandes familles de handicap :
- Le handicap moteur
- Le handicap psychique
- Le handicap mental
- Le handicap sensoriel
- Les maladies invalidantes

De nos jours, la plupart des gens ont une vision restreinte, voire cliché, du handicap, en imaginant automatiquement une personne en fauteuil roulant, avec des malformations physiques, ou une canne blanche à la main.
Il ne faut cependant pas oublier qu'un handicap n'est pas toujours visible !
80% à 85% des personnes handicapées sont atteintes d'un handicap invisible.
Une majorité pas toujours reconnue et pourtant non négligeable.

Les chiffres du handicap

On estime à 5 millions le nombre de personnes handicapées en France, entre 80 et 120 millions en Europe, et à 1 milliard dans le monde !
Des chiffres considérables qui ne cessent de croître, car si certains handicaps se manifestent dès la naissance ou l'enfance, beaucoup sont liés au vieillissement de la population.
A cela s'ajoutent les accidents de la vie (voiture, sports, maladies...) qui peuvent toucher à tout moment. Ces accidents représentent 85% des situations de handicap ! L'évolution des technologies médicales qui permettent un dépistage plus pointu et la mise en évidence de nouvelles déficiences inconnues auparavant, est également source de croissance des chiffres sur le handicap.

 

Lire les réactions et réagissez !  


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 30-08-2017 par AVELINE :
Que faire ?
Atteinte de multi pathologie et ayant ma carte d'invalidité à 80% ou plus de 80%, il m'est pratiquement impossible d'avoir une place assise dans les transports en commun ou dans les lieux publics en présentant ma carte et en demandant poliement. Beaucoup de personnes me rétorquent qu'elles ont la même carte mais qu'elles l'ont laissé chez elles. Je leurs répond que c'est dommage de laisser sa carte chez soi quand on voit le délai d'acceptation ou de refus de celle ci. Il y a aussi les personnes qui ont la carte station debout pénible et qui vous disent : "ma carte est au dessus de la vôtre". Franchement je souffre mais je n'ose plus demander et sortir ma carte parceque mes pathologies (à part une) ne se voient pas, je me fais insulter et les nerfs lachent, je me mets à pleurer et la plupart du temps ça se termine en crise de tétanie.

Le 03-10-2017 par CARNEL :
Bonjour,
je suis étonnée de voir que les troubles cognitifs comme les troubles DYS ne sont pas répertoriés car ils ne rentrent dans aucune des 5 grandes familles
je vous remercie
Mme Marie-Pierre CARNEL catégorie

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr