30 min de sport par jour : Grande cause nationale 2024!

Après les "5 fruits et légumes par jour", le gouvernement change de disque pour lutter contre un fléau, particulièrement prégnant en cas de handicap : la sédentarité. 30 minutes d'activité physique par jour, c'est la Grande cause nationale 2024.

• Par

Ne ratez rien de l'actualité du handicap, en recevant notre lettre d'information ! Inscription

Une jeune femme en tenue de sport consulte sa montre.

« Bouge 30 minutes chaque jour ! », c'est le credo de la Grande cause nationale 2024 dévoilée le 21 novembre 2023. « Nous sommes face à un tsunami sociétal d'inactivité physique et de sédentarité ! », alerte François Carré, professeur en cardiologie. Les personnes handicapées remportent d'ailleurs la médaille dans cette course effrénée à l'inactivité. 47 % seulement pratiquent du sport régulièrement. Manque de motivation ? Et bien non puisque 70 % souhaitent bouger. Manque d'accès, d'information ? Probablement… Inquiet face aux effets dévastateurs de la sédentarité, à l'origine de 9 % des décès en France, le ministère des Sports a lancé en 2020 « 30 minutes d'activité physique par jour pour inverser les courbes » dans le cadre des mesures d'héritage de Paris 2024 (Lire : ESMS : 30 min de sport par jour pour les jeunes handicapés).

Une campagne nationale

Fort de son succès, ce dispositif s'est généralisé depuis septembre 2022 dans les 36 250 écoles primaires françaises, puis, en 2023, dans les établissements sociaux et médico-sociaux. Dans cet élan, le gouvernement martèle à nouveau cet enjeu en en faisant une grande cause nationale en 2024. Au même titre que les « Cinq fruits et légumes par jour », ce repère « simple, accessible et fédérateur » vise à être inscrit durablement dans les mémoires. L'objectif ? Que chaque Français se mette en mouvement, délaisse ses écrans et « fasse au moins une demi-heure d'activité physique quotidienne », insiste le gouvernement, qui cible les publics les plus éloignés de cette pratique, notamment les 12 millions de Français en situation de handicap.

Quelles mesures spécifiques pour les personnes handicapées ?

• Les projets sportifs des établissements et services médico-sociaux seront soutenus en 2024 grâce à un appel à projets doté de 10 millions d'euros.
• Formation de 3 000 nouveaux clubs inclusifs à l'occasion des Jeux de Paris 2024.
• Réduction du taux de TVA appliqué à l'achat des équipements parasportifs.
• Amélioration des conditions de prise en compensation des prothèses sportives.
• Conditionnement du soutien d'évènements sportifs par le ministère des Sports à ceux qui s'engagent en faveur de l'accessibilité et organisent des initiations parasportives.

30 % de risque d'AVC en moins

Pourquoi trente minutes ? C'est la recommandation diffusée dans le cadre du Programme national nutrition santé (PNNS) depuis 2002 mais aussi la norme fixée par l'Organisme mondial de la santé (OMS) dans sa stratégie sur l'activité physique pour 2016-2025. Ces quelques minutes contribueraient à réduire de 30 % les risques d'accident vasculaire-cérébral (AVC). L'avantage, c'est que l'activité physique ne se cantonne pas seulement au sport. Elle compte également les obligations du quotidien comme le portage de courses, le jardinage, la marche, l'usage des escaliers, les déplacements et des modes de transport actifs... Pour ancrer ce message dans les esprits, le gouvernement met le paquet et va déployer « une campagne de communication de grande ampleur » en 2024, la date de lancement n'ayant pas été dévoilée. Elle sera ponctuée « d'évènements impactants », avec la mobilisation d'un certain nombre d'acteurs, sportifs, influenceurs, médecins… Leur mot d'ordre : « Bouger 30 minutes par jour, c'est simple, ça fait du bien, et ça peut tout changer ! ».

Partager sur :
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Clotilde Costil, journaliste Handicap.fr"
Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Ne ratez rien de l'actualité du handicap, en recevant notre lettre d'information ! Inscription

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.