Covid: Brigitte Macron, 7 millions pour la santé mentale

Brigitte Macron débloque 7 millions d'euros notamment pour soutenir les centres hospitaliers en santé mentale dans la lutte contre le Covid-19, grands oubliés de cette crise sanitaire. Pour parer à l'urgence !

• Par

Thèmes :

Commentaires0 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Illustration article

Brigitte Macron s'engage en faveur de la santé mentale, en sa qualité de présidente de la Fondation hôpitaux de Paris-hôpitaux de France. Après avoir récolté 5 millions d'euros pour soutenir les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) et 10 millions pour accompagner 57 hôpitaux en première ligne dans la lutte contre l'épidémie de Covid-19, la Première dame débloque 7 millions supplémentaires destinés, en grande partie, aux centres hospitaliers en santé mentale. Un soutien non négligeable pour les professionnels de la psychiatrie, parent pauvre de la médecine et « grand oublié » de cette crise sanitaire.

Quand la psychiatrie appelle au secours

Cette aide, en lien avec la Fédération hospitalière de France, bénéficiera, plus précisément à 96 de ces établissements dont la prise en charge des patients est « très fortement perturbée » depuis le début de l'épidémie et à 60 hôpitaux ayant accueilli « des patients Covid + transférés » et qui ont ainsi soulagé les structures les plus impactées, précise la Fondation dans un communiqué. Dans une tribune publiée le 8 avril 2020 dans Le Parisien, une centaine de médecins se disaient inquiets du sort des 12 millions de Français souffrant de troubles psychiques (psychotiques, anxieux, schizophréniques…), très perturbés par le confinement et qui consultent beaucoup moins (article en lien ci-dessous).

« Les 2,5 millions de personnes prises en charge en psychiatrie, en ambulatoire ou en hospitalisation (…) restent dans l'angle mort de nos politiques publiques », estimait alors Marion Leboyer, directrice de FondaMental, fondation dédiée aux pathologies mentales, reprenant en écho les inquiétudes de l'ensemble des associations du champ du handicap. Un public particulièrement fragile face au confinement (articles en lien ci-dessous), en proie à une anxiété accrue. Marion Leboyer déplorait « un plan blanc pour les hôpitaux, un plan bleu pour les Ehpad et rien pour la psychiatrie ! ».

Depuis le 16 mars 2020, la Fondation hôpitaux de Paris-hôpitaux de France a mis en place un fonds d'aide d'urgence pour permettre de financer très rapidement les besoins que lui ont signalés les hôpitaux et les EHPAD. Au total, depuis sa création, 23 millions d'euros ont été engagés pour soutenir le secteur social et médico-social dans la lutte contre cette pandémie.

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Cassandre Rogeret, journaliste Handicap.fr"

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Handicap.fr vous suggère aussi...
0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.