Théo Curin, en route pour Pékin Express le 6 juillet 2022

Entre deux projets, Théo Curin a trouvé le temps d'enfiler son sac à dos pour la saison de Pékin Express "duos de choc". Le nageur quadri-amputé est le 1er candidat handicapé à participer au jeu d'aventure de M6, diffusé dès le 6 juillet 2022.

• Par

Thèmes :

Commentaires0 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Un livre en hiver, un téléfilm au printemps, un défi sportif à l'automne et en été… pas de farniente pour Théo Curin (articles en lien ci-dessous) ! Le champion de natation paralympique, aussi à l'aise dans les bassins que sur un plateau télé, est à l'affiche de la nouvelle saison de Pékin Express, diffusée à partir du 6 juillet 2022 sur M6. Dans cette édition baptisée « duos de choc », six célébrités, sportif, journaliste, animateur télé, Miss France, influenceur, humoriste, vont s'affronter en binôme dans l'ancien royaume de Ceylan, au Sri Lanka. Le principe : arriver en première position à l'issue de chaque étape et remporter le maximum d'argent pour son association. Face à Rachel Legrain-Trapani, Valérie Trierweiler ou encore Yoann Riou, Théo Curin a choisi de concourir avec son agent, Anne Bayard, elle aussi ancienne sportive de haut niveau en tennis. Ils portent les couleurs de l'association Autour des williams (article en lien ci-dessous), une maladie génétique liée à la perte d'un fragment de chromosome.

Un compétiteur comme les autres

Si le nageur quadri-amputé n'en est pas à son premier défi sportif, ce jeu télévisé est pour lui une expérience inédite. « Je veux montrer que, avec mon handicap, je peux prendre du plaisir et être un vrai compétiteur », souligne-t-il. D'un commun accord avec la « prod », Théo insiste donc pour ne pas bénéficier de traitement de faveur. Le seul « deal » qu'il a négocié, c'est d'alléger son sac en se délestant de la paire de prothèse aquatique que le camion de la production fait suivre au fil de son avancée. « Le sac est déjà terriblement lourd sur quinze jours de tournage, ça aurait ajouté un sur-handicap », explique-t-il. Théo reçoit également la visite de médecins chaque soir, lorsqu'il retire ses prothèses, pour panser les blessures liées à la chaleur. « J'essaie d'ordinaire de ne pas trop marcher en été pour éviter les cloques. Or, là, nous parcourions de nombreux kilomètres et il faisait 35° du matin au soir ».

Célèbre jusqu'au Sri Lanka

Des désagréments effacés par les rencontres qui ont émaillé cette aventure, par exemple cet habitant qui invite généreusement le binôme malgré ses faibles moyens. « C'est l'une des plus marquantes », se souvient Théo. En effet, après quelques secondes d'échange en anglais, ce Sri-Lankais finit par avouer qu'il a reconnu le jeune Français grâce à des vidéos de lui et ses exploits sportifs. « Ça me touche que le message que j'essaie de véhiculer en France soit entendu dans d'autres pays », admet le jeune athlète. « Là-bas, on ne m'a jamais demandé ce qu'il m'était arrivé, on me prend comme je suis. Il n'y a pas eu un seul regard intrigué. Je voyais au contraire de l'admiration et beaucoup de bienveillance », nous confie-t-il, entre deux interviews, sur la route d'un prochain tournage : un numéro d'Échappées Belles (France 5) sur la Savoie, diffusé en 2023.

Illustration article
Partager sur :
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Clotilde Costil, journaliste Handicap.fr"

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.