Interview de Chantal Laplanche, Responsable Accessibilité Web au Mini



Par , le 

[BB]T. N. [EB] — [BI]Quels conseils donneriez-vous à un webmestre pour rendre son site un peu plus accessible ? [EI]

[BB]Ch. L.[EB] — La page d'accueil doit être absolument accessible : c'est là qu'on donne le lien vers les pages alternatives, il ne faut donc pas se faire refuser l'entrée si l'on a un navigateur ancien. Dans notre genre d'industrie (le service public), toutes les pages doivent être accessibles ; seules les expositions artistiques devraient présenter des pages alternatives. Le musée de peinture virtuel, par exemple, devrait présenter des longdesc, c'est-à-dire de longues descriptions, si possibles polyglottes. Il faudrait aussi supprimer les frames et les juxtapositions d'images pour faire portail. S'interdire les coquetteries propriétaires, abandonner les éditeurs de page tel écran tel écrit, faire relire par un collègue informaticien ayant une bonne expérience du Web, avoir des amis handicapés et travailler pour eux. Faire un plan de navigation astucieux pour la maquette, faire un plan de page apparent, faire un plan de page invisible (pour les lecteurs d'écran) avec des boîtes "DIV" qui associent le titre au paragraphe, séparer la mise en forme du contenu… tout ce qui se fait avec le crayon avant de s'asseoir devant la machine. Penser à une feuille de style pour l'impression, parce qu'il existe encore des amoureux du papier imprimé : tout le monde ne dispose pas du haut-débit !


[BB]Tristan Nitot [EB]
[BI]OpenWeb Group[EI]


Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr